Lundi 14 novembre 1 14 /11 /Nov 19:19

Après le cours, Anne restait sous prétexte de me demander des éclaircissements sur sa notation.


Elle jouait les bonnes élèves, adoptant un changement radical dans sa tenue (chemisier sage et petite jupe plissée) et sa coupe (ses beaux cheveux roux avaient repoussé et elle se coiffait comme une jeune fille modèle, raie au milieu, petites couettes et deux barrettes dorées pour se donner une allure sage.)


Elle fermait la porte puis commençait par me faire manger la copie litigieuse. 


Ensuite, elle me faisait lever de ma chaise et mettre à plat ventre sur le bureau. Elle baissait mon pantalon et vérifiait si mon plug était bien en place.


En effet, tous les matins, j'avais rendez-vous avec elle dans des latrines sordides et peu fréquentées. Là, elle sortait l'objet - chaque jour un peu plus gros, me semblait-il - me le faisait abondamment lécher avant de m'ordonner de me déculotter et de me pencher. Puis elle me l'enfonçait en appuyant son pied sur mon dos, pour rendre la situation humiliante. Avant de nous séparer, elle me gratifiait d'un crachat sur la tête, afin de "lubrifier aussi ma tête de cul". Je devais faire ainsi cours, plugué, jusqu'à ce qu'Anne me délivre.


Satisfaite de voir qu'une fois encore, j'avais fait preuve de docilité, elle me récompensait d'une série de claques bien appuyées, agrémentées d'insultes relatives à mon statut de "lope" et de "petite trainée". 


Enfin, comme j'avais toujours le ventre sur le bureau, elle prenait un siège, rapprochait son joli pied chaussé de bottines de cuir à talon et me disait simplement "lèche".


Je m'exécutais alors docilement tandis qu'elle fouettait mon fessier à découvert à l'aide d'une règle plate. 
Je léchais longuement sa chausse, d'abord le dessus, puis les rebords, enfin, la semelle... Le talon pour la fin : je devais le prendre en bouche et mimer une fellation, ce qui distrayait beaucoup Anne. Elle immortalisait la scène sur son portable afin d'en rire avec ses amies perverses. 


Je devais ensuite appliquer le même traitement à l'autre chaussure tandis qu'Anne, au mépris du règlement allumait une cigarette pour mieux jouir du spectacle. De temps à autres, elle m'ordonnait de redresser la tête et de tirer la langue pour y déposer la cendre que j'avalais goulument avant de me remettre à ma besogne.


Une fois satisfaite de la brillance de ses bottines, Anne me dépouillait de ma chemise et ouvrait une petite boite qu'elle avait dans son sac. Elle en sortait alors des pinces à linges qu'elle posait sur mes tétons, autour, sur mes lobes d'oreille, sur ma langue, et, finalement, sur mes gonades. Elle s'amusait à les faire tomber avec la règle puis, insensible à ma douleur et à mes larmes, elle les replaçait et recommençait. 


L'heure avançait et la belle et cruelle rousse se décidait enfin à me délivrer de mon calvaire, enlevant pince et plug puis, elle déposait un baiser sur mon front, m'empoignait par les cheveux, m'inclinant la tête en arrière, avant de lâcher un crachat dans ma bouche ouverte.

A demain disait-elle.

 TopM28-copie-2.jpg

Par topm-blog - Publié dans : Nouvelles illustrées - Communauté : L'art de s'offrir
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

Créer un Blog

Recherche

Calendrier

Septembre 2017
L M M J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30  
<< < > >>
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés